Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog


01/04/2008

Une toute nouvelle sélection "ON MY WAY" sur JANGO

Ecoutez de la musique pendant que vous naviguez sur le site avec la sélection que je vous propose!. Pour cela cliquez sur l'icone de l'artiste et la chanson démarrera! c'est ensuite non stop comme une radio.

Plus bas (sous les liens) plus personnel...des morceaux originaux composés et enregistrés maison qui sont diffusés depuis peu par le site SOUNDTRIBE....

01/03/2008

Steve Perry, un artiste à découvrir

3eed15193373eff69962495f9e0cf2f2.jpgSteve Perry est né le 22 janvier 1949 à Hanford (Californie, États-Unis d'Amérique), dans une famille d’origine portugaise, très tôt il développe un intérêt pour la musique qu’il découvrira au collège en tenant les percussions d’un « marching band » (fanfare américaine) puis en rentrant dans le chœur du collège à Visalia (Californie)
Il entame une carrière musicale vers l’age de 25 ans, après avoir joué dans le groupe « Alien project » il décide de se lanceren solo sans réellement trouver le succès.
Walter Herbert, le manager du groupe "Journey" ayant entendu une démo d’ « Alien Project » est séduit par la voix du jeune homme, qu’il trouve supérieure à celle du chanteur du groupe en place Robert Fleischman .
Herbert convoque le jeune homme à San Francisco mais l’audition ne peux se faire, elle se fera plus tard en cachette de robert fleishman lors d'une scéance de balance en préparation d'un concert à San Diego (Californie)
Ce soir là sa prestation musicale enchantera le groupe (sans mauvais jeu de mot...) et Perry deviendra le "frontman" de "Journey"

De 1977 à 1996, il sort plusieurs albums avec "Journey" : Infinity (1978), Evolution (1979), Departure (1980), Dream After Dream (1980, bande originale d'un film japonais), Captured (1980, live), Escape (1981), Frontiers (1983), Raised on Radio (1986) et Trial By Fire (1996)ainsi que deux albums solo "Street talk"(1984) et "For the love of strange medicine" (1994).

En 1985, il regroupe participe à l’organisation de l’album "Usa from Africa", sa chanson « If only for the moment girl » apparaît sur l’album.

En 1998 il apparaît pour deux chansons dans la b.o du film « Quest of Camelot » aux côtés de Bryan White (voir une note le concernant section country)

Depuis Steve Perry apparaît sur des productions d’albums ou signe la composition d'hymnes à l'occasion de cérémonies d’ouverture de la ligue de base-ball américaine notamment. Les fans ont sollicité son retour au sein du groupe "Journey" mais cette demande à été déclinée par le chanteur...

En 2007 Perry apparaît comme chanteur et producteur de l’album « Symphony of Voices » sur lequel on retrouve une reprise du groupe Journey "I Can See It in Your Eyes" la boucle est bouclée !

Quoi qu’il en soit et malgré une carrière en pointillés monsieur Perry demeure une valeur sûre, l’une des voix de référence de la musique west coast des années 80-90 avec des tubes comme Foolish heart, Sherry et bien d’autres...

"FOOLISH HEART"


"IF ONLY FOR THE MOMENT GIRL"



Découvrez Steve Perry!

Découvrez Steve Perry!

28/02/2008

BILL CHAMPLIN : Une légende à découvrir...

911a0e979b2dc3fa48fe95bc7d427dd5.jpgC'est par lui que ce blog à commencé et une plus grande place que la petite chronique des débuts devait être réservée à l'artiste.

Ecoutez : look away en version acoustique enregistré lors d'un passage radio à Los angeles en 2005 (document rare)
podcast


Bill Champlin est né a oakland, Californie le 21 mi 1947, très tôt il exprima un réel talent au piano familial comme a la pratique de la guitare. Très tôt il crée son premier groupe, "the opposite six», et commence a étudier la musique au collège. Son talent pousse ses professeurs a l’encourager a sortir du cycle scolaire te commencer une carrière de musicien professionnel. The opposite six deviennent alors "the sons of champlin" et commencent à enregistrer des albums au succès d’estime aussi grand que leur faible volume de vente.

Bill part pour Los Angeles et rencontre de nombreux musiciens comme Jay Graydon, David Foster, Steve Lukather et bien d’autres.
Les deux premiers albums de l’artiste, même s’ils apparaissent aujourd’hui comme des éléments de référence sur le devenir et la couleur musicale de la musique west-coast, Single et Runawayse vendent mal a cause d’un promotion embryonnaire de la part de la maison de disque. Cependant la couleur générale et les bases de ce que va devenir la west coast dans les années 80 sont jetées.

Champlin entame alors une carrière de musicien de studio à Los Angeles et apparaît sur des centaines d’enregistrement entre 1970 et 1980.

Il co ecrit "After The Love Has Gone" (Earth, Wind & Fire) and "Turn Your Love Around" (George Benson), et gagne deux Grammy Awards. Il collabore également avec des artistes comme Boz Scaggs, The Tubes, and Lee Ritenour.
Dans les années 90 champlin sort d’autres albums solo: No Wasted Moments, Burn Down the Night, Through It All, He Started to Sing et Mayday tous aussi créatifs et agréable à écouter que passés inaperçus dans notre beau pays.

In 1997, il reforme the Sons of Champlin, avec lesquels il continue de tourner parallèlement a ses prestations avec le groupe chicago. Avec lequel il Joue depuis 1978.
Cette intégration à Chicago se fit après le décès de Terry kath, guitariste de Chicago, on l’appela en lui conseillant d’auditionner afin de prendre la place du guitariste. Champlin refusa alors l’offre, plus tard il collabora avec le batteur de chicago, Danny séraphine, sur des enregistrements ou il faisait les cœurs avec peter cetera
Seraphine et Champlin co écrirent quelques chansons et il fut invité a faire les choeurs sur ("Sonny Think Twice") de l’album Chicago 16. Champlin suggera à Seraphine de prendre david foster comme producteur sur les prochains albums du groupe

0650f39cf10cb4ded83b6ce3a2d7014c.jpg
Séraphine commença alors une campagne de promotion pour l’intégration de bill champlin au sein de groupe, robert émettant quelques réserves sur la venue d’un deuxième claver au sein de chicago. Après quelques hésitations Champlin fini par accepter d’intégrer le groupe pour un an en 1981, il en fait toujours partie aujourd’hui.

YOU'RE INSPIRATION EXTRAIT DE CHICAGO 17 première vidéo avec B.champlin


Bill reste l'un des hommes influents du groupe chicago dans ses compositions comme dans ses parties vocales.
Le départ de Peter Cetera à laissé Champlin monter en puissance, son timbre de voix associé à ceux de jason Scheff (le remplaçant) Robert Lamm portent les morceaux. Pour les avoir vu en concert en Mai 2007, rien n'est comparable dans ce qui se fait chez nous....le groupe tourne prés de 200 jours par an et cela se sent dans leurs prestations scéniques! C'est rodé et c'est une famille et ça tourne.

L’arrivée de Bill champlin dans le groupe sera notable sur l’album Chicago 17 le son change se modernise devient plus rock, l’album sera produit par David Foster. Pour les néophytes, c'est du TOTO avec une section de cuivres!
b9ec146f7236f5850e39de10379b1e04.jpg
L'artiste continue des productions personnelles comme les deux albums "West Coast all star" enregistré avec Jason Scheff (Chicago), Joseph Williams (Toto) & Bobby Kimball (Toto), excusez du peu ces disques reprennent les grand standard de la musique rock américaine Acapella. (rien a voir avec nos pâles Pow wow...)

On annonce un nouvel album de Champlin pour l’été 2008 sur lequel apparaîtront Steve Lukather, des membres de Chicago et d’autres légendes de la West Coast, une affaire à suivre de très prêt.
DOCUMENT RARE : Voici une maquette de "whatever happened" qui devrait apparaitre sur le disque:
podcast


Bill Champlin reste un monument de la musique américaine, certes méconnu dans nos pauvres contrées, il demeure une référence , à l’orgue Hammond, une valeur sûre à la guitare, un excellent « songwriter » et une légende dans les parties vocales vous en connaissez beaucoup des artistes aussi complets ?

AFTER THE LOVE HAS GONE avec hearth wind & fire au greek theatre de L.A en 2005, lors d'une tounée d'été Chicago - EWF


LOOK AWAY en version originale avec Chicago


HERE IN MY HEART N°1 au billboard US de l'été 1997 EN LIVE


21/02/2008

Michael Mc donald bientôt en concert au casino de Paris

e0410697c0e06fa2daac99bbb975bd4a.jpgMichael McDonald naît le 12 février 1952 à Saint-louis (Missouri), adolescent il se passionne pour la musique et joue dans des groupes locaux ou il découvre la soul music et le "Rythm’ and blues" alors spécialité des musiciens afro américains.
Au début des années 70 Michael déménage à Los Angeles ou il entreprend une carrière de musicien de studio, son premier contrat professionnel est d’assurer les parties vocales sur le titre « Katy lied » l’album du groupe « Steely dan », ses talents de chanteur et de clavier entraîneront son intégration au groupe.
En 1975, Michael McDonald est recruté par les "Doobies Brothers" pour remplacer le chanteur Tommy Johnston, la participation de Michael influence le groupe qui d’éloigne de ses racines rock pour intégrer des éléments soul dans les compositions.
Ce métissage donnera naissance à des morceuax d’anthologie comme Takin' It to the Streets", "Little Darling", "It Keeps You Runnin'" "Minute by Minute" et "What a Fool Believes.
La tournée d’adieu des “Doobies brothers” lance le début de la carrière solo de l’artiste qui peux désormais laisser libre champ à son amour pour le "Rythm and blues" et la "soul", sa voix de baryton si caractéristique lui vaudra de nombreux succès, on va même inventer même un nom au courant musical qu’il porte, la « Blue eyed soul » (soul aux yeux bleus).
I keep forgettin’ restera dans les mémoires comme le porte drapeau de la musique west coast émergente au début des années 80. Et son intervention dans « Ride like the wind » de christopher Cross ou la chanson « Ya mo be there » produite par Quincy Jones qu’il interprète avec a James Ingram, feront connaître sa voix aux quatre coins de la planète.
302cfaf12a0326aad4f250df5782e4a2.jpgPlus récemment Michael Mc Donald à sorti deux brillants albums consécutifs en hommage à la motown sur lequel il revisite les classiques du catalogue ( Ne pas rater sa version d"I Heard It Through the Grapevine",’)
Pour 2008 on annonce un troisième opus de reprises Motown, produit par …Motown Soul Speak" prévu pour sortir en mars.
L’artiste sera en concert au casino de paris le 28 juin, un moment à ne pas rater !
Vous voulez en savoir plus sur l’artiste allez visiter son site de fans français : www.myfavmusic.com

I KEEP FORGETTIN' SWEET FREEDOM LIVE EN 2003 I Heard It Through The Grapevine

03/02/2008

L'album perdu du groupe Chicago sort cette année!

d9a0d6142a9b559edc867c2066b9ebc5.jpgl'album "stone of sisyphus" enregistré en 1993 devait sortir en 1994, produit par warner bros. Le titre fait référence à la légende grecque de Sisyphus, obligé, pour obtenir sa liberté, de gravir un montagne en portant un pierre avec la promesse que s'il réussi il sera affranchi. (Malheureusement les pierres tombes chaque fois et il est obligé de recommencer encore et encore...)
Comme le pauvre sisyphus le disque connaitra bien des difficultés, entre la tiédeur de la maison de disque à diffuser un album jugé trop pointu et le départ de dwayne bailey, alors guitariste du groupe, qui en était le porte drapeau la sortie sera différée, puis ajournée pour être remplacé par l'album night and day, dans lequel Chicago reprend des standards Big Band....
Voici un extrait de l'abum : "plaid"
podcast


d465ec1158b1c21a8698290ef3f032f6.jpgCertains morceaux de l'albums comme "Bigger than elvis" en 2004 ou "all the years" ont pourtant été diffusé apparaissant comme "new tracks" sur des compilations best off du groupe. Pour avoir écouté quelques extraits, je peux vous annoncer un album qui reprends les ingrédients du groupe tel qu'il apparait sur scène, à savoir entre les balades typées telles qu'ils s'en sont fait une spécialité depuis un vingtaine d'années et des morceaux plus "fusion" comme il les pratiquaient dans les années soixante-dix, tout cela fait trépigner d'impatience!

8b276294877a80ab039fa4a1693f7db2.gifQui qu'il en soit, Robert Lamm l'a annoncé l'album va sortir en 2008, sous le label Rhino qui distribue le groupe depuis plusieurs années. Deux albums studios de chicago en deux ans cela pouvait sembler inespéré en 2006! et pourtant ils l'ont fait.

Pour célébrer ce futur évenement voici deux titres de l'album en live : "The Pull" et "let's take a lifetime"

 





 "The pull"


"Let's take a lifetime"


05/01/2008

Wilson phillips, les filles aussi font de la west-coast

e5dd8c9533f248bced2322697025d7bb.jpgQuand les enfants de rock stars reprennent le flambeau voici ce que ça peut donner, en effet, Carnie et Wendy, filles du célèbre "Beach Boy" Brian Wilson et Chynna Phillips dont les parents sont John et Michelle Phillips des "The Mamas & the Papas" connaissent bien les harmonies vocales puisqu'elle elle ont été élevées au son de la musique de leurs parents.
(Au passage, et ce fût peut être un signe du destin, allez donc écouter la reprise de « California dreamin’ » de"The Mamas & the Papas" par les Beach Boys sur un Best of publié dans les années 90...)

En 1990 le groupe « Wilson Phillips » se forme et sort un premier album éponyme qui devient numéro un des "charts US" , le morceau « Hold on » (dont vous pouvez visionner une prestation live récente plus bas) chasse Madonna et son "Vogue " de la première place, les singles suivants tirés de l’album "Release Me" et "You're in Love" devient également numéro 1.

Les Wilson Phillips ouvrent de nouveaux horizons dans l'univers, si masculin, de la musique west-coast, les harmonies vocales qu'elles créent, influencées il est vrai par l’œuvre de leurs parent respectifs qui font références en la matière, ne dénoteraient pas sur un album produit à Nashville. Leurs interprétations vocales sont très personnelle, certains disent qu'elles sont une version féminine des "Eagles" et ce n'est pas loin d'être vrai, comme semble l'exprimer leur reprise de "Take it easy" sur leur dernier album, même si elles n'ont eu ni la carrière, ni la créativité de leur ainés masculins dont on ne recommandera jamais asser le dernier album (voir une note plus bas)

En juin 92 sort le deuxième album du groupe celui-ci ne connait pas le succès du premier, il est pourtant plus personnel et contient des morceaux intéressants « you wont see me cry » se hisse quand même à la vingtième place du « Billboard » (top 100 Américain) de l’époque

De 1993 à 2003 silence radio du groupe, les sœurs Wilson sortent un album de noël « hey santa » et un disque "The Wilsons" avec leur père, la même année, en 1995, Chynna Phillips sort un album solo "Naked and Sacred",un échec commercial, et épouse l'acteur William

En 1999 Carnie Wilson subit une intervention chirurgicale de l’estomac pour contrer son problème d'obésité naissante, l'opération est filmée et diffusée en direct sur internet...(No comment)

En 2000 les bons scores d’une compilation des meilleur titre du groupe, entraîne la reformation en 2004 avec « California » un album de reprise des standards du soft rock californien, le single « go on your way » reprise de la célébrissime chanson de Fleetwood mac. (La vidéo est plus bas !)

Vous voulez en savoir plus sur le groupe ? allez consulter leur site : http://www.wilsonphillipsonline.com/


"Go on your way" sorti en 2004




"hold on" LE morceau de référence des "Wilson Phillips" sorti en 1990 à connu un petit succès en France, sur les radios spécialisées, voici une version live de 2006


La version clip du morceau en HD (si vous avez un plugin div'x)