Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/11/2008

Christopher Cross "The Café Carlyle Sessions"

Ecoutez cette chronique en podcast audio:
podcast
4029758922729.jpgAprès dix ans d’absence simplement entrecoupés d’un très bon DVD live sorti l’an dernier, Christopher Cross à repris le chemin des studios. Le concept de l’album s’est dessiné après une série de concerts au mythique Café de l’hôtel Carlyle à New York en avril dernier, l’idée était de reprendre les plus grands tubes de l’artiste en reproduisant l’ambiance intimiste d’un piano bar.

Un coup de fil a son vieil ami Chris Walden en lui demandant de signer arrangements et production et voici un album deChristopherCross.jpg musique west-coast teintée de jazz qui nous arrive. Seulement 4 musiciens en plus de Chistopher Cross qui assure chant et guitare, David Mann au saxophone et à la flûte, Andy Erzin aux claviers, Kevin Axt à la basse et Dave beyer aux percussions.

71b216e67d83f244d33c8c086d6fa4d3.jpg« Never be the same » s’envole dans ses nouveaux attributs acoustiques, All right se voit rendu toute la tendresse du texte original, les deux autres tubes « sailing » (à qui il manque les envolées de violons) et « ride like de wind » (qui peine un peu de l’absence de Michael Mc Donald) profitent un peu moins de ces orchestrations déshabillées à l’essentiel. Tous les autres titres sont de très bonne facture un excellent album a écouter dans une ambiance Cosy, on s’éloigne un peu de la plage mais c’est pour profiter de toute la nuance de l’interprétation de Christopher cross et de l’excellente maîtrise du combo qui l’accompagne. Un album a acheter les yeux ouverts pour écouter un peu plus tard en fermant les yeux…

 

 

"RIDE LIKE THE WIND" VERSION 2008

29/09/2008

David Roberts est de retour : "Better late than never"

afc7bc66adb54bb4e6969cb8e1f84ca1.jpgDavid roberts à signé en 1982 l’album « All dressed up », cet album produit par Jay Graydon, à depuis été dressé au panthéon des « masterpieces » de la musique west coast-aor et cela pour deux raisons, la première qu’il est excellent, la seconde est que la playlist des musiciens qui jouent dessus fait tourner la tête! Guitares: Steve Lukather, Jay Graydon - Batterie: Jeff Porcaro - Basse: Mike Porcaro - Claviers: Greg Mathieson, Michael Boddicker, David Foster- Sax: Gary Herbig - Percussions: Paulinho Da Costa - Choeurs: Bill Champlin, Tom Kelly, Jim Hass, Joe Chemay, John Joyce ! La crème des musiciens de studio californiens de l’époque

638a00a8a24803773abb1f051899c6e9.jpgDavid roberts est né à Boston mais il a grandit a Toronto au Canada, passionné de musique la vie de l’artiste prit un tournant décisif alors qu’il n’avait que 19 ans, en effet, après l’envoi d’une démo il fut appelé à Los Angeles par WEA pour enregistrer ce premier (et jusque là unique …) album dont l’une des chansons « Anywhere you run to » fut reprise par Diana Ross quelques années plus tard. L’album fut enregistré au Sunset studio à hollywood.

44b566702f871aa8572872425b817896.jpgVingt-huit ans plus tard, après avoir fait une apparition sur le projet « dreaming of L.A » du français Frédéric Slama (dont on ne peux que recommander les deux albums qui, avec des contributions prestigieuses d’artistes californiens, font revivre l’esprit et le son de la musique AOR originelle), voici David Roberts qui réapparaît avec  « Better late than never » (mieux vaut tard que jamais). Cet album est destiné au marché japonais ou la musique west-coast reste une valeur sûre et indémodable. L’album s’écoute avec mélancolie, les yeux rivés sur un coucher de soleil, comme à l’époque !

 

Quelques extraits de l’album : podcast