Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/11/2009

Cliff richard & the shadows réunis sur un disque 31 ans après leur dernier concert !


 Ecoutez le podcast audio de cette chronique :

podcast
cliff-richard-jpg_234262.jpgCliff Richard a peut être échappé a votre paysage musical surtout si vous avez moins de 60 ans, il à été dans les années soixante la doublure anglaise d’Elvis Presley et fournisseur plus ou moins officiels des « yéyés » français, Dick Rivers, Claude François, Eddy Mitchell et johnny Hallyday , à l’époque, puisaient allègrement dans le répertoire de Cliff Richard pour en adapter les chansons en français. Les shadows, c’est différent on ne les présente plus, le groupe s’est cliff_richard___the_shadows_fanmeeting_holland-40th_anniversary_live-volume_1.jpgillustré par ses intrumentraux avec pour porte drapeau Hank Marvin le guitariste à la « Fender stratocaster » rouge branchée sur un ampli « vox AC 30 » et ce son twang porté par une chambre d’écho si caractéristique qui à influencé et inspiré des générations de guitaristes, notamment les premiers groupes de « surf music » ancêtre du rock californien. Les autres membres du groupe 

Bruce Welch et Brian Bennet sont moins connus mais detoute façon tout le monde connaît le morceaux « Apache ». Cliff Richard et les Shadows , en plus de leur carrières respectives, ont 30 hits classés à leur actif et c’est une sélection que  vient nous proposer cet album.

 

Et là on se dit…bon a notre époque, 4 papys de bientôt 70 balais qui sortent un disque avec un chanteur, une 447x324_Event_Shadows.jpg« strat », une « precision bass » et une batterie dépouillée ça va faire le bonheur des soirées dansantes en maison de retraite !

312133.jpgEt dès que l’on écoute les premières mesures du disque force est de constater qu’il n’en est rien, Cliff Richard à une voix de jeune homme, et les shadows expriment toujours ce son si caratéristique avec la même fraîcheur qu’à l’époque, et sans se jamais se parodier, avec une qualité d’enregistrement actuelle. Une succession de hits des sixties ré-enregistrés avec goût et 3 bonus « sea cruise » « singing the blues » et une reprise de « C’mon everybody » d’Eddy Cochran. Non seulement ça s’écoute bien mais en plus ça met de bonne humeur et à notre époque cela n’a pas de prix ! (le combo va faire une tournée mondiale , et la date française au palais des congrès de Paris et déjà complète !)