Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

01/03/2016

Bienvenue sur On My Way

Vous êtes la ème personne à vous connecter sur le site.

 

 
jukebox nzw.jpg

Le jukebox est actualisé toutes les semaines ! 


podcast
 

 

02/03/2008

A découvrir : "Hayseed Dixie" reprendre AC DC en bluegrass il fallait oser...

Ecoutez cette chronique au format "podcast audio"

podcast


30d7a02a0ee7f9fafc4754e305fb5dd1.jpgConnaissez vous hayseed dixie? Voici une chronique qui aurait été parfaite pour le premier avril, en effet, l'improbable concept autour duquel c'est forgé le groupe est pour le moins particulier...ils reprennent des morceaux de rock et de hard rock et les transforment en Bluegrass ! D’où le nom qu’ils se sont donné Hayseed dixie = AC DC en phonétique anglo-saxonne.
Les Hayseed Dixie sont américains, ils ont autoproclammés leur groupe "un hommage Hill Billy à AC/DC." Les joyeux compères qui n’ont d’égal à la pratique troisième degré qu’ils cultivent avec amour, que leur maîtrise parfaite des instruments du folklore américain (guitare – banjo – mandoline – fiddle - guimbarde…)

Le groupe se produit beaucoup sur scène, ils sont en tournée depuis 2001…

Les membres:
• John Wheeler (Barley Scotch) – vocals, guitar, fiddle,
• Don Wayne Reno – banjo
• Dale Reno – mandoline
• Jake Byers – bass guitar

Parmi les perles : tout le répertoire d’AC DC…en bluegrass, une reprise virtuose de « smoke on the water » façon salsa-cha cha avec des cuivres.... des reprises d’Aerosmith (walk this way….si ils ont osés) et toujours plus fort toujours plus loin ! la reprise du tube dance des Scissors sisters "I don’t feel like dancing" ….(voir vidéo plus bas)
Allez voir leur site web : http://www.hayseed-dixie.com/

Dans cet exercice surprenant je vous conseille d'autres expériences réalisées comme l'album "swings rock" (2005) dans lequel Paul Anka reprend, entre autres, Oasis, Survivor; Van Valen, Eric Clapton et Bon Jovi avec un big band de swing!
A découvrir également Beatallica, le groupe mélange mélodies et paroles des chansons des beatles et de Métallica pour s'en forger un répertoire personnel (deux albums à leur actif)...

Discographie
2001: A Hillbilly Tribute to AC/DC – Reprises d'AC DC
2002: A Hillbilly Tribute to Mountain Love – REPRISES CLASSIC ROCK
2003: Kiss My Grass: A Hillbilly Tribute to Kiss – KISS en bluegrass!
2004: Let There Be Rockgrass
2005: A Hot Piece of Grass
2006: You Wanna See Something
2007: Weapons of Grass Destruction

La reprise des scissor sisters "I don't feel dancing"



"You shook me all night long", la vidéo originale d'AC DC et la reprise d'hayseed dixie en bande son...troublant.



01/03/2008

Bryan white, un artiste à découvrir

Ecoutez cette chronique au format audio-podcast:
podcast


5442a1cb632aa5c95d2e18a1d89a296b.gifDans les années 90, Bryan white, à peine vingt ans, devient l'une des plus grands vedettes country, avec les chansons "Someone Else's Star" et "Rebecca Lynn" extraites de de son premier album "I'm Not Supposed to Love You Anymore", l'album de place en effet a la quatrième place des ventes et se voit salué par la critique pour la maturité musicale exprimée par ce tout jeune musicien.
Les succés et les albums de platine s’enchaînent jusqu”en 2000 où Bryan participe à la b.o du film "Quest for Camelot" et à l’énorme duo avec Shania Twain “From this moment” récompensé d’un "Grammy award." Ce morceau est aujourd’hui est aussi prisé que la marche nuptiale de mendhelsson dans l’organisation des mariages américains.
Les mystères de la production on fait disparaître purement et simplement la voix de Bryan White de la version export du morceau, transformant ce sublime duo en chanson solo tristounette, pour rétablir la vérité la chanson originale est plus bas, dans une vidéo un peu exotique..mais l'essentiel est d'écouter la musique !

Le succès et le rythme fou des tournées, la promotion des disques poussa Bryan White à rentrer en dépression, il exprimait alors le sentiment d’avoir été formaté par l’industrie musicale.
Il décida de mettre sa carrière en berne pour se marier et avoir un enfant tout en collaborant régulièrement avec des artistes Steve Wariner, Vince Gill et LeAnn Rimes.
Bryan white reste un artiste a part tant il est inclassable, un zeste de country bon ton, un soupçon de pop des arrangements épurés mais efficaces et une écriture fluide expriment sa marque de fabrique.
Bryan White vient de reprendre le chemin des studios et un nouvel album, "Dustbowl Dreams" est attendu pour sortie en juin 2008!

Rebecca Lynn

From this moment avec Shania Twain

18/02/2008

Alison krauss et Robert Plant "Gone,gone gone" la rencontre de led zep et du bluegrass

821d0a6c54327f50a56189f04b478f7c.jpgPrenez l'une des chanteuses de réfèrence du courant bluegrass et LE robert plant de led Zeppelin, enfermez les dans un studio et cela donne un album plein de fraîcheur, qui ne ravira certainement ni les fans de bluegrass, ni les fans de Led Zeppelin mais qui mérite d'être connu. (Gone, gone, gone à un côté "this shoes are made for walking" de nancy sinatra qui n'aura échappé à personne...)

Blague à part cet album est d'une fraîcheur toute recommendable, les deux protagonistes n'en sont pas à leur galop d'assai entre country et pop cet abum nous emmène loin des territoires heavy métal et bluegrass pour nous ouvrir la voie de l'originalité sur de bien belles mélodies et des morceaux plus poignants comme "Let Your Loss be your Lesson".

Un disque à découvrir

/>

17/02/2008

Diamond rio, on peut avoir un nom d'artiste ridicule et faire de la bonne musique country.

cfc170adfd31c35e5d03100b36f590d4.jpgNe vous y trompez pas Diamond Rio n'est pas un chanteur mais un groupe, ouf...! composé de Gene Johnson (mandoline, tenor vocaux), Jimmy Olander (guitare), Brian Prout (drums), Marty Roe (chanteur), Dan Truman (claviers) et Dana Williams (basse et choeurs). Tous ont une expérience musicale affirmée dans de nombreuses formations ou ils ont travaillés leur maîtrise des instruments et des voix avant que le groupe ne soit formé en 1984 pour se faire connaître en 1991 avec le titre "meet in the middle".

Diamond rio ne donne pas dans la country à paillette, façon stetson et  panoplies de cowboys chantants, bien au contraire ces musiciens s'inscrivent pleinement dans le mouvement "new country" ou la pop et le rock viennent dépoussiérer les parties de mandoline et de fiddle (absent il et vrai, des orchestrations du groupe, mais c'est pour l'image!)

Depuis les "diamond.."ont souvent "squatté" les premières places des classements préférés des programmateurs de radio country et comptent un discographie copieuse :

1991 Diamond Rio album de platine
1992 Close to the album d'or
1994 Love a Little Stronger platine
1996 IV album d'or
1997 Greatest Hits album de platine
1998 Unbelievable album d'or
2001 One More Day album d'or
2002 Completely album d'or
2004 Can't You Tell
2006 Greatest Hits
2007 A Diamond Rio Christmas: The Star Still Shines (mais celui là c'est pas le meilleurs...)

un peu de country, un soupçon de bluegrass et des harmonies à la tierce, telle est la recette du succès de ce groupe incontournable à la country mesurée, loin des clichés, mais authentique.


one more day : "LA" balade country de 2005



Beautiful mess

09/02/2008

keith urban, quand la country s'adapte à la FM

a3dfdd47cab013069d44bad8fabec532.jpgKeith Urban est né et à grandi en Australie près de Brisbane, de parents passionnés par la culture américaine et particulièrement la musique Country. Il commence à apprendre la guitare dès l'âge de 6 ans et donne son premier concert 2 ans plus tard. En 1992, il quitte son pays pour faire partager sa musique à plus grande échelle et part donc aux États-Unis. Après quelques années sur la route et dans les concerts tremplins des pubs de Nashville, et après avoir échappé aux mirages de la cocaîne il signe un contrat avec EMI's Capitol records et son succès a alors été phénoménal. Les trois albums solo qu'il a sortis ont été vendus à 5 millions d'exemplaires, en comptant seulement les États-Unis, le Canada et l'Australie. En 2002, il sort Golden Road, (qui inclut Somebody like you, Song for dad..) puis en 2004, Be here (comportant le single Days go by).


4e8fdb87ef09517eb867b0aba3e89807.jpg« L'homme le plus sexy de la country music » (élu par le magasine "Country Weekly") épouse le 25 juin 2006 en Australie l'actrice Nicole Kidman, à qui il dédiera la chanson Once in a lifetime, le premier extrait de son dernier album, "Love, pain & the whole crazy thing" paru en novembre 2006. Ce sera à cette occasion le deuxième artiste Country (après Shania Twain) à bénéficier d'une couverture médiatique en France, mais il sera présenté comme un artiste Rock afin de mieux "passer" sur les ondes de l'hexagone... Il vient de terminer une tournée mondiale, des dizaines de dates en passant par de nombreuses villes Américaines, l'Angleterre, l'Allemagne et un retour en Australie...mais toujours pas la France…

keith Urban incarne une tendance d'artistes "transgéniques" dont les productions mélanges allègrement, les racines country à la pop et au rock, avec des orchestrations maîtrisées et innovantes, les mauvaises langues diraient que les musiciens de studios travaillent plus que l'artiste lui même mais, que l'on aime ou que l'on fustige cela reste du beau boulot comme c'est le cas pour Shania Twain, dont cependant les albums ne sont à écouter qu'en version US, les versions Européennes et world music de "UP" son dernier opus étant plus qu'indigestes, il faut le reconnaitre. Espérons que Mr Urban ne croisera pas les les producteurs de la Diva de la country!

Les morceaux à découvrir :
Better Life


ONCE IN A LIFETIME

12/12/2007

John Mellencamp : Our country

8b477981f147cc6fe3e84d054809f6dd.jpgJohn Mellencamp est un guitariste, acteur, compositeur, réalisateur et artiste-peintre américain né le 7 octobre 1951 à Seymour, Indiana (États-Unis). L'artiste débute sa carrière discographique rock sous le nom de scène John Cougar au milieu des années 70, puis John Cougar Mellencamp après les premiers succès (l'album « American Fool ») incluant progressivement des éléments country et folk (violons et accordéon), notamment à partir de l'album « The Lonesome Jubilee », et enfin John Mellencamp à la fin des années 80.

En 2007, soit 21 albums depuis ses débuts, john mellencamp sort "in freedom road" sur lequel apparait "ou country" ce titre qu'il a promené sur les routes du pays, lors d'une tournée des campus américain,avant de l'enregistrer devient un hymne, en effet ce mélange d'élan patriotique, d'appel a la tolérance et à la fraternité le placent dans la veine des bons morceaux de Bruce springsteen.

John mellencamp est réellement un artiste a découvrir tant son oeuvre au son rock-folk-country si particulier est agréable à écouter, les paroles de ses chansons sont tout aussi intéressantes.


09/12/2007

rayon country : brad paisley, prodige de la télécaster

Brad Paisley tiens sa passion pour la musique country de son grand père maternel. A l’âge de 8 ans, il lui offre sa première guitare et lui apprend à en jouer. Brad écrira sa première chanson à l’âge de 12 ans.

Il décrochera un diplôme de la John Marshall High School de Glen Dale, Virginie Occidentale. Puis étudiera brièvement au West Liberty State College avant d’aller à la Belmont University de Nashville dans le Tennessee (de 1993 à 1995) grâce à une bourse de l’ASCAP.

A l’université, il fait la rencontre de Frank Rogers, un camarade de classe qui est aujourd’hui devenu son producteur ainsi que de Kelley Lovelace qui est devenu un de ces co-auteurs.

Après avoir obtenu son diplôme à l'université de Belmont, Paisley signa un contrat avec la maison de disque EMI et devint l’auteur compositeur, entre autre de David Kersh, de Tracy Byrd et de David Ball. Ces débuts en tant que chanteur se firent sous le label Arista Nashville, avec la chanson "Who Needs Pictures" (sortie le 22 février 1999). En mai de cette même année, il fait sa première apparition au Grand Ole Opry. Sept mois plus tard, il se retrouve numéro un des ventes avec "He Didn't Have to Be".

En 2000, Paisley fut récompensé par la Country Music Association en tant que révélation masculine. Il reçut son premier Grammy Award l’année suivante, le 17 février 2001.

En 2002, il remporte le CMA Music Video de l’année pour le clip de la chanson "I'm Gonna Miss Her (The Fishin' Song)." Dans lequel plusieurs personnalités font une apparition (Little Jimmy Dickens, Kimberly Williams, Dan Patrick, et Jerry Springer).
fda579e8d78d828a7ccebb6bacd7baca.jpg
Brad Paisley réalise un duo avec Alison Krauss en 2003 pour la chanson "Whiskey Lullaby", issue de son troisième album "Mud on the Tires" (après "Who Needs Pictures" et "Part II"). Cet album comprend la chanson "Celebrity" dont le clip est une succession de parodies de la télé réalité américaine (Fear Factor, American Idol, …) plusieurs personnalités ont là encore répondues présentes pour tourner dans ce clip (Jason Alexander, Jim Belushi, Little Jimmy Dickens, Trista Rehn, et William Shatner.) L’album "Mud on the Tires" est devenu numéro un en 2004.

En 2005, après avoir fait une tournée nommée "Two Hats and a Redhead Tour" avec Reba McEntire et Terri Clark, il sorti son quatrième album "Time Well Wasted". Contenant deux duo. L’un avec Dolly Parton ("When I Get Where I'm Going") et l’autre avec Alan Jackson ("Out in the Parking Lot"). Le 6 novembre 2006, l’album remporta le CMA Award (décerné par la Country Music Association) du meilleur album.

Paisley a participer à la bande son du film d’animation de Disney Cars avec deux chansons originales. ("Behind the clouds" et "Find yourself").

Son dernier album ("5th Gear") est sorti aux Etats-Unis le 19 juin 2007. "Ticks", le premier single c’est rapidement placé à la première place du top single de music country. Le deuxième single de cet album est la chanson "Online".