Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/09/2010

BIRDPAULA : Give in to love

images_evenements_Birdpaula.jpgExtrait de la biographie de Birdpaula : L'origine du nom de scène de l'artiste reste un mystère et contrairement aux apparences Birdpaula n'est pas une artiste débutante bien au contraire, comme quoi le succès passé le cap des 45 ans c'est possible, son histoire est surprenante, après le  remariage de sa mère avec un professeur de philosophie, Paula laisse les verdoyantes Smoky Mountains du Tennessee pour les artères animées de Chicago. Viendront ensuite d’autres points de chute, et autant de chocs culturels : Paris, le sud de la France, l’Espagne, le New Hampshire.

Changement de lieu, de nom, d’identité, birdpaula ne tarde pas à voler de ses propres ailes. Après 2 années d’études à l’université du Wisconsin, elle débarque à New York à la fin des années 60 où elle pose pour des magazines de modes. Période exaltante au cours de laquelle elle fréquente Max’s Kansas City, où elle croise les gens de la Factory d’Andy Warhol, et The Scene, autre célèbre club de Manhattan. Elle y rencontre Jimi Hendrix qui y jamme régulièrement.

Dans les années 1980, Birdpaula s'installe à Paris et joue du blues dans des petites salles.

birdpaula_-_picnic_party.jpgA Londres, où elle va vivre pendant un an- et faire la connaissance d’une autre rock star, Marc Bolan- n’est qu’une étape avant Paris. Parallèlement à une vie familiale bien remplie après la naissance de deux enfants, elle se consacre à la peinture, à la photographie et à l’écriture de chansons au piano, à la guitare ou au ukulélé. Ce n’est qu’en 2004 que Marc Collin, producteur de Nouvelle Vague, entend sa voix sur l’album Smash de son fils Jackson & His Computer Band.


Collin produit en 2007 un album qui, s’il ne fait guère de vague, suffit à lui redonner confiance dans ses talents de chanteuse et d’auteur compositeur et lui permet de relancer sa carrière. Ce disque au succès modeste est suivi en mai 2010 par Give In to Love, dont est extrait le swinguant « Picnic Party ».
podcast
L'opus aux saveurs country, jazz et folk bénéficie d'une audience plus large. Au cours de l’année 2009, elle signe un contrat d’édition chez UMusic, puis un contrat d’artiste chez Polydor, avant d’entrer au studio Ferber à Paris accompagné de Renaud Létang, producteur français parmi les plus recherchés depuis sa contribution aux albums d’Alain Souchon, Feist et Manu Chao, et elle donne naissance à l'opus Give in to love.

 

 

 

Commentaires

Grand merci pour votre super site et les artistes que l'on y découvre
souvent hélas fort méconnus en France

Existe t'il une application radio pour IPHONE de votre site

Merci encore

Jean-Yves BARATON

Écrit par : Jean-Yves BARATON | 17/09/2010

Les commentaires sont fermés.